Décembre 2013


AVIS IMPORTANT : Pour obtenir l'heure officielle, ajouter UNE heure aux heures indiquées ci-dessous (en Temps Universel UT pour Uccle)

Phénomènes célestes intéressants


1 : Début de l’hiver météorologique
Mince croissant de Lune à 2° de Saturne (+0,6) au-dessus de l’horizon sud-est au matin entre 6 et 7 heures
La Lune en conjonction avec Mercure (-0,7) à 22 h
3 : Nouvelle Lune à 0 h 22 m
4 : La Lune au périgée (à 360 067 km de la Terre – Diamètre apparent : 33’11’’) à 10 h
6 : La Lune à 8° au nord de Vénus (-4,7) à 0 h (A regarder au-dessus de l’horizon sud-ouest le 5 vers 17 h)
9 : Aujourd’hui, même déclinaison pour le Soleil et Vénus : une bonne occasion, par un ciel sans nuage et à l’aide d’un petit instrument, pour retrouver la planète en plein jour. Différence en ascension droite : 2 h 48 m. Dès lors, repérer – attention pour les yeux ! – la position du Soleil en plein jour à l’aide d’un instrument laissé ensuite immobile. Ensuite, 2 h 48 m plus tard, revenir voir dans la lunette : Vénus se retrouve dans le champ de l’instrument !
Premier Quartier de Lune à 15 h 12 m
10 : Les quatre principaux satellites de Jupiter (-2,6) du même côté – est - de la planète la nuit du 10 au 11
11 : Disparition de l’étoile 71 Epsilon Psc (+4,3) au bord obscur de la Lune à 22 h 22,6 m
12 : La comète périodique 154P/Brewington (+10,7) en passage au périhélie à 6 h
Du 7 au 17 décembre, période optimale pour l’observation en seconde partie de nuit de l’essaim de météores (étoiles filantes) des Géminides avec un maximum théorique d’activité prévu approximativement le 14 décembre vers 6 h (Lune gênante - Fraction illuminée : 0,89)
16 : La Lune à 2° au nord de l’étoile Aldébaran (+1,1) à 4 h
17 : Pleine Lune à 9 h 28 m
Les quatre principaux satellites de Jupiter (-2,6) du même côté – est - de la planète au soir avec les satellites J I (Io), J III (Ganymède) et J IV (Callisto) proches l’un de l’autre entre 20 h environ et 22 h
18 : Uranus (+5,8) stationnaire en ascension droite à 1 h
19 : La Lune à 6° au sud de Jupiter (-2,6) à 7 h (en dessous des étoiles Pollux (+1,2) et Castor (+1,6))
20 : La Lune à l’apogée (à 406 269 km de la Terre – Diamètre apparent : 29’25’’) à 0 h
Vénus (-4,6) stationnaire en ascension droite à 20 h
Occultation rasante de l’étoile SAO 97913 (+6,4) au bord obscur de la Lune à proximité immédiate d’une ligne passant par Chassepierre, Assenois et Heinerscheid (D) vers 20 h 48 m
21 : Solstice d’hiver : le centre du disque solaire atteint la longitude 270°00’00’’ et sa plus grande déclinaison australe (-23°26’08’’), par définition le début de l’hiver astronomique – les jours sont les plus courts dans l’hémisphère boréal de la Terre – à 17 h 11 m. A cet instant, le Soleil entre dans le signe du Capricorne alors qu’il est passé de la constellation d’Ophiuchus dans laquelle il se trouvait depuis le 29 novembre dans la constellation du Sagittaire le 18 décembre.
22 : La Lune à 6° au sud de l’étoile Régulus (+1,3) à 22 h
24 : La petite planète (532) Herculina (+9,4) en opposition
25 : Mercure (-1,0) au plus loin de la Terre à 1,4454 unité astronomique (ua) soit 216,229 millions de kilomètres
Dernier Quartier de Lune à 13 h 48 m
26 : La Lune à 5° au sud de Mars (+1,0) à 2 h
J I (Io), J II (Europa) et J IV (Callisto), trois des quatre principaux satellites de Jupiter (-2,7) proches l’un de l’autre à l’ouest de la planète de 2 h 30 m à 5 h 00 m avec, de plus, J II en conjonction avec J IV à 3 h 27 m puis avec J I à 4 h 16 m
27 : La comète périodique P/1998 U3 (Jäger) (+10,9) en opposition avec le Soleil
La Lune à proximité de l’étoile Spica (+1,2) au petit matin peu après son lever (1 h 35 m)
29 : La Lune en conjonction avec Saturne (+0,6) à 1 h
Mercure en conjonction supérieure avec le Soleil – dès lors non observable – à 6 h
30 : La Lune à 7° au nord de l’étoile Antarès [Alpha Scorpii (+1,2)] à 7 h

Visibilité des planètes

Visibles à l’œil nu : Vénus, Mars, Jupiter, Saturne
Difficiles à observer : Mercure, Uranus, Neptune
Inobservables : -

Mercure (-0,7/-1,2), en conjonction supérieure le 29, les premiers jours du mois le matin bas au-dessus de l’horizon sud-est, se lève le 1 à 5 h 58 m, le 15 à 7 h 05 m et le 31 à 8 h 04 m soit respectivement 1 h 25 m et 0 h 33 m avant, et 0 h 19 m après le Soleil
Vénus (-4,6/-4,4), le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest dans la constellation du Sagittaire, se couche le 1 à 18 h 25 m, le 15 à 18 h 15 m et le 31 à 17 h 23 m soit respectivement 2 h 45 m, 2 h 38 m et 1 h 36 m après le Soleil
Mars (+1,3/+0,9), le matin au-dessus de l’horizon sud-est dans la constellation de la Vierge, se lève le 1 à 0 h 33 m, le 15 à 0 h 18 m et le 31 à 23 h 56 m
Jupiter (-2,6/-2,7), pratiquement pendant toute la durée de la nuit au voisinage des étoiles Pollux (+1,2) et Castor (+1,6) – le soir au-dessus de l’horizon est, en milieu de nuit haut dans le ciel au-dessus de l’horizon sud et au lever du jour au-dessus de l’horizon ouest - dans la constellation des Gémeaux, se lève le 1 à 18 h 20 m, le 15 à 17 h 18 m et le 31 à 16 h 05 m soit respectivement 2 h 40 m, 1 h 41 m et 0 h 18 m après le coucher du Soleil
Saturne (+0,6/+0,6), le matin au-dessus de l’horizon sud-est dans la constellation de la Balance, se lève le 1 à 5 h 15 m, le 15 à 4 h 29 m et le 31 à 3 h 34 m
Uranus (+5,8/+5,8), le soir au-dessus de l’horizon sud-sud-ouest dans la constellation des Poissons puis de la Baleine, passe au méridien le 1 à 19 h 32 m, le 15 à 18 h 37 m et le 31 à 17 h 35 m
Neptune (+7,9/+7,9), le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest dans la constellation du Verseau, se couche le 1 à 22 h 26 m, le 15 à 21 h 32 m et le 31 à 20 h 31 m

Pour ceux qui veulent en savoir plus :

Annuaire de l'Observatoire Royal de Belgique

Ephémérides astronomiques  de la Société Royale belge d'Astronomie, de Météorologie et de Physique du Globe SRBA


Retour aux questions.
Contact Nederlands Mis à jour le 27 november 2013 par HL