L’activité séismique dans nos régions en 2014

L’activité séismique dans nos régions en 2014


Figure 1

Figure 1

Durant l’année 2014, le service de séismologie de l’Observatoire royal de Belgique a localisé 79 tremblements de terre dans nos régions, parmi lesquels 11 avaient leur épicentre en Belgique [Figure 1]. Ce nombre de tremblements de terre reflète le niveau moyen assez faible de l’activité séismique de nos régions et est comparable aux observations faites depuis 1997 lorsqu’une procédure de contrôle continu des enregistrements des stations du réseau de surveillance séismique belge a pu être mise en œuvre.

En 2014, le tremblement de terre le plus important s’est produit à Tiel aux Pays-Bas le 25 décembre avec une magnitude de 2.7. En Belgique, un seul tremblement de terre a été ressenti, très faiblement, c’est celui qui s’est produit dans la région de Court-Saint-Etienne le 10 janvier (magnitude 1.0). Par contre l’enquête par internet de l’Observatoire royal de Belgique a été activée par le public lors de cinq tremblements de terre de magnitude proche de 4.0 dans la région de Darmstadt en Allemagne et par quelques événements séismiques induits par l’activité minière dans la Ruhr, également en Allemagne.

La faible importance de l’activité séismique et des tremblements de terre de nos régions en 2014 ne doit pas nous faire oublier que nous vivons dans une région où des tremblements de terre provoquant des dégâts significatifs localement se produisent tous les 10 à 20 ans. Le dernier tremblement de terre de ce type s’est produit le 22 juillet 2002 dans la région d’Alsdorf en Allemagne, à proximité de la frontière belge. Il avait une magnitude de 4.9.

seismologie.be

Partager cet article