Recherche de l’ORB sur les exoplanètes mise à la une dans Nature Physics et New Scientist

Recherche de l’ORB sur les exoplanètes mise à la une dans Nature Physics et New Scientist


Les exoplanètes qui pourraient avoir des océans d’eau liquide à leur surface sont au centre de la recherche de la vie en dehors de la Terre. Ces planètes, situées dans la zone dite habitable, sont des candidates idéales pour accueillir une vie extraterrestre.

Une équipe internationale de chercheurs avec, en tête, Lena Noack et comprenant aussi Attilio Rivoldini et Tim Van Hoolst de l’ORB a examiné récemment l’habitabilité des planètes riches en eau dans la zone habitable. Ces « mondes océaniques » potentiels, de la dimension de la planète Neptune, peuvent contenir de l’eau liquide en surface en quantité égale à des milliers d’océans terrestres. Au fond de l’eau, les forces de pression sont tellement fortes que les molécules d’eau peuvent coller les unes aux autres et former de glace à haute pression. Cela coupe l’océan de surface des éléments nutritifs en provenance du manteau rocheux qui sont essentiels à la vie. Pourtant, ces planètes pourraient malgré tout être en mesure d’accueillir la vie sous la couche de glace, car la chaleur qui circule à partir de l’intérieur peut en fait faire fondre la glace à haute pression dans les profondeurs, ce qui conduit à une niche habitable mince, comme les auteurs ont publié dans la revue scientifique Icarus. Noack et ses collègues ont investigué dans quelles conditions cette couche océanique inférieure habitable peut exister. Ils trouvent que les planètes les moins massives ou les planètes avec une faible fraction d’eau pourraient être plus susceptibles d’accueillir la vie que les planètes avec une masse de plusieurs fois la masse de la Terre et des quantités importantes d’eau.

Leur article a été épinglé par les revues « Nature Physics » et « New Scientist ».

L’article original :

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S001910351630149X

La mise en exergue par « Nature Physics » :

http://www.nature.com/nphys/journal/v12/n7/full/nphys3822.html

La mise en exergue par « New Scientist » :

https://www.newscientist.com/article/2093631-ocean-worlds-could-host-life-under-layers-of-high-pressure-ice/

 

Partager cet article