SUPERFLARE

SUPERFLARE


LAMOST2

De temps en temps, de grandes tempêtes de Soleil frappent la Terre où elles causent des aurores et, dans des cas rares, peuvent créer des perturbations dans la communication, dans la navigation, dans les alimentations d’énergie ou dans d’autres applications basées sur la technologie. Ces événements ne sont toutefois en rien comparables aux destructions apocalyptiques que nous pourrions rencontrer si la Terre était frappée par un ‘superflare’ comme cela a déjà été observé dans d’autres étoiles.
Une équipe de recherche internationale dirigée par Christoffer Karoff de l’Université d’Aarhus, au Danemark, dont fait partie Peter De Cat de l’ORB, a démontré, dans un article dans Nature Communications, que ce scénario est peu probable, mais pas totalement exclu pour des étoiles comme notre Soleil.

Plus d’information: http://scitech.au.dk/aktuelt/deadly-stars/
Et dans l’article: http://www.nature.com/ncomms/2016/160324/ncomms11058/full/ncomms11058.html

Illustration : Le télescope Gou Shou Jing, qui est le plus grand télescope en Chine, est situé dans la partie nord-est de Chine. Le télescope est aussi appelé Large sky Area Multi-Object fibre Spectroscopic Telescope ou LAMOST et a été utilisé pour observer les étoiles avec des flares et superflares pour cette étude.

(Photo: LAMOST)

Partager cet article