Février 2019


AVIS IMPORTANT : Pour obtenir l'heure officielle, ajouter UNE heure aux heures indiquées ci-dessous (en Temps Universel UT pour Uccle)

Phénomènes célestes intéressants

2 Occultation de Saturne par la Lune à 6 h [dans des conditions d’observation défavorables : à Uccle, réapparition de Saturne (+0,6) au bord sombre de la Lune à 6 h 33 m à 4° seulement au-dessus de l’horizon et en début du crépuscule civil]
Occultation de la planète naine (134340) Pluton par la Lune à 20 h
4 Nouvelle Lune à 21 h 04 m
5 La Lune à l’apogée (à 406 556 km de la Terre – Diamètre apparent : 29’23’’) à 9 h
6 La petite planète (532) Herculina (+8,9) en opposition avec le Soleil à 4 h [dans des conditions favorables avec une déclinaison de +29° dans la partie nord-ouest de la constellation du Lion]
La Lune à 1° au nord de la petite planète (4) Vesta (+7,9) à 8 h
8 Passage intéressant de la petite planète (22) Kalliope (+12,5) devant le disque de Jupiter (-1,9) à 9 h (malheureusement pratiquement non observable parce que se déroulant de 7 h 56 m à 9 h 46 m soit de jour pour Uccle et par suite de sa trop faible magnitude (+12,5) pour pouvoir être perçue comme un trop faible point lumineux sur la planète nettement plus brillante)
Dans la nuit du 8 au 9 février : la petite planète (433) Eros (+9,6) à proximité de l’étoile 119 Tau (+4,7) vers 2 h
10 La Lune à 6° au sud de Mars (+1,3) à 16 h
La petite planète (433) Eros (+9,6) à 0°02’ à l’ouest de l’étoile 122 Tau (+5,4) à 19 h
La Lune à 5° au sud d’Uranus (+5,9) à 20 h
11 Plus tardive culmination du Soleil (pour Uccle à 11 h 56 m 47,6 s) : l’équation du temps – c’est-à-dire la différence entre les ascensions droites du Soleil moyen et du Soleil vrai – atteint son minimum absolu ou sa plus grande valeur négative (-14 m 13,4 s)
12 Premier Quartier de Lune à 22 h 26 m
13 Mars (+1,3) à 1,1° au nord d’Uranus (+5,9) à 20 h (Ce soir, Mars est un excellent point de référence pour tenter, à l’aide d’un instrument, de localiser Uranus)
14 La Lune à 2° au nord de l’étoile Aldébaran [Alpha Tau (+0,9)] à 2 h (conjonction sous l’horizon, mais rapprochement à observer tard dans la soirée du 13)
Occultation rasante de l’étoile SAO 94478 (+6,4) au bord sombre de la Lune à proximité immédiate d’une ligne passant par Nieuport, Genval et Schönberg vers 23 h 49 m
18 La Lune à ½° au nord de l’amas stellaire ouvert Praesepe (M44) situé dans la constellation du Cancer entre les étoiles Gamma et Delta Cnc, parfois appelé également la Crèche ou la Ruche, à 3 h
Vénus (-4,2) à 1° au nord de Saturne (+0,6) à 14 h (À observer ces jours-ci au matin au-dessus de l’horizon sud-est, Vénus étant naturellement la plus brillante des deux)
Le Soleil entre dans le signe des Poissons à 23 h 04 m alors qu’il est passé de la constellation du Capricorne dans laquelle il se trouvait depuis le 20 janvier dans la constellation du Verseau le 16 février
19 La Lune au périgée (à 356 762 km de la Terre – Diamètre apparent : 33’30’’) à 9 h (Plus courte distance Terre-Lune en 2019)
Pleine Lune à 15 h 54 m
23 La Lune à 7° au nord de l’étoile Spica [Alpha Vir (+1,2)] à 1 h
26 La comète non périodique C/2010 U3 (Boattini) en passage au périhélie à 8,45 unités astronomiques (ua) du Soleil
Dernier Quartier de Lune à 11 h 28 m
27 Mercure (-0,4) en plus grande élongation du soir (18°08’) à l’est du centre du disque du Soleil à 1 h
La Lune en conjonction à 2° au nord de Jupiter à 14 h (Rapprochement à observer le matin avant le lever du jour)

Visibilité des planètes

Visibles à l’œil nu : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne
Difficiles à observer : Uranus, Neptune
Inobservables : -

Mercure (-1,4/-0,1), en plus grande élongation orientale le 27, le soir dans la deuxième moitié du mois dès après le coucher du Soleil au-dessus de l’horizon ouest d’abord dans la constellation du Verseau et ultérieurement dans celle des Poissons, se couche le 1 à 16 h 33 m, le 15 à 18 h 06 m et le 28 à 19 h 03 m soit respectivement 0 h 01 m avant, 1 h 07 m et 1 h 42 m après le Soleil
Vénus (-4,3/-4,1), le matin avant l’aube au-dessus de l’horizon sud-est dans la constellation du Sagittaire et en conjonction avec Saturne le 18, se lève le 1 à 4 h 32 m, le 15 à 4 h 47 m et le 28 à 4 h 52 m soit respectivement 2 h 47 m, 2 h 09 m et 1 h 38 m avant le Soleil
Mars (+0,9/+1,2), le soir dès la tombée de la nuit au-dessus de l’horizon sud-ouest d’abord dans la constellation des Poissons et ultérieurement dans celle du Bélier, se couche le 1 à 23 h 01 m, le 15 à 23 h 01 m et le 28 à 23 h 00 m
Jupiter (-1,9/-2,0), le matin au lever du jour au-dessus de l’horizon entre le sud-est et le sud dans la constellation d’Ophiuchus (Attention à ne pas confondre avec Vénus beaucoup plus brillante), se lève le 1 à 4 h 02 m, le 15 à 3 h 17 m et le 28 à 2 h 34 m
Saturne (+0,6/+0,6), le matin bas au-dessus de l’horizon sud-est dans la constellation du Sagittaire et en conjonction avec Vénus le 18, se lève le 1 à 5 h 58 m, le 15 à 5 h 09 m et le 28 à 4 h 22 m
Uranus (+5,8/+5,9), le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest d’abord dans la constellation des Poissons et ultérieurement dans celle du Bélier, se couche le 1 à 23 h 41 m, le 15 à 22 h 47 m et le 28 à 21 h 59 m
Neptune (+8,0/+8,0), pendant la première moitié du mois seulement, le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest dans la constellation du Verseau, se couche le 1 à 19 h 32 m, le 15 à 18 h 39 m et le 28 à 17 h 51 m

Pour ceux qui veulent en savoir plus :

Annuaire de l'Observatoire Royal de Belgique

Ephémérides astronomiques  de la Société Royale belge d'Astronomie, de Météorologie et de Physique du Globe SRBA


Retour aux questions.
Contact Nederlands Mis à jour le 18 décembre 2019 par HL