La réforme du calendrier grégorien

Jules César Grégoire XIII

La durée de l'année dans le calendrier occidental trouve son origine dans le calendrier romain. Depuis 46 av. J.C., Jules César voulait instaurer des années de 365 jours avec une année bissextile tous les 4 ans. Il faudra cependant attendre un certain temps avant que le calendrier julien ne soit appliqué correctement.

La portée de ce calendrier se rapporte à la longueur de l'année tropique. C'est le temps nécessaire au Soleil pour reprendre la même position dans le ciel. Dans ce laps de temps, le Soleil se déplace de sa position la plus au nord vers sa position la plus au sud par rapport à l'équateur et vice versa. Ceci entraîne la périodicité des saisons que le calendrier veut reflèter.

Une année tropicale dure 365,242190 jours ou 365 jours 5 heures 48 minutes 45,2 secondes, ce qui n'est donc pas un nombre entier de jours. Une bonne approximation a été établie en introduisant une année de 366 jours tous les 4 ans comme le prévoyait déjà le calendrier julien. Cela donne une année d'une durée moyenne de 365,25 jours.

Au cours du temps, une petite différence (0,0078 jour par année) a commencé à poser problème. Ainsi, à cause de l'imperfection du calendrier julien, le printemps au XVIe siècle fut déplacé sur le 11 mars. Afin de tout remettre en ordre, le Pape Grégoire XIII décida en 1582 que le 4 octobre devrait être suivi du 15 octobre. De plus, suite à la demande des astronomes de l'époque, il mit en oeuvre la nouvelle règle suivante: une année divisible par 100 ne sera pas bissextile, à moins qu'elle ne soit un multiple de 400. Rien que la première règle à elle toute seule, permet d'obtenir une année moyenne de 365,24 jours tous les 100 ans. La seconde règle, elle, permet de s'approcher très près de l'année tropicale, c.-à-d. 365,2425 jours tous les 400 ans. C'est seulement après 3000 ans que l'imprécision s'écarte d'un jour.

Ce calendrier ne fut pourtant pas adopté immédiatement par tous les pays. La Russie attendit jusqu'en 1917, c'est pourquoi la révolution d'octobre est aujourd'hui commémorée en novembre. La Suède s'embrouilla tellement au XVIIIe siècle, qu'il fallut donner 30 jours au mois de février en 1712. La Grèce adopta le calendrier grégorien en 1923.

Plusieurs personnes ont constaté que certaines sources se contredisent. Ainsi, les régions du sud de la Belgique actuelle passèrent au calendrier grégorien de 1582 à 1583. Dans certains endroits (en Flandre et au Hainaut) on ne fêta pas le jour de Noël en 1582 puisque le 21 décembre 1582 fut immédiatement suivit par le 1er janvier 1583. Même si le Brabant et la Zélande avaient fait le passage plus tôt (14-25 décembre), ce ne fut pas sans difficultés. L'échevinage de Liège introduisit la réforme grégorienne au mois de février 1583.

Vous trouverez davantage d'informations (en anglais) à propos des calendriers sur, par exemple, The Calender FAQ.


Retour au questions-réponses de l'ORB .