L’instrument “Extreme Ultraviolet Imager” (EUI) prêt pour le lancement !

L’instrument “Extreme Ultraviolet Imager” (EUI) prêt pour le lancement !


Et voilà : le télescope spatial EUI est prêt à être intégré sur le satellite Solar Orbiter. Solar Orbiter sera lancé en 2019 et s’approchera du Soleil comme aucun satellite ne l’a fait jusqu’à présent, ce qui permettra à EUI de prendre des images extrêmement détaillées. Les scientifiques pourront ainsi percer les secrets de l’atmosphère solaire: pourquoi est-elle si chaude, quelle est la nature précise des boucles magnétiques et ce qui les fait bouger ? EUI prendra aussi pour la première fois des images des pôles du Soleil qui sont difficilement visibles depuis la Terre.

Le télescope EUI a été développé par le Centre Spatial de Liège (CSL) et l’Observatoire royal de Belgique (ORB) en collaboration avec l’industrie belge et des partenaires étrangers. Solar Orbiter est une mission scientifique de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) à laquelle son homologue américain, la NASA, collabore intensivement.

18425199_1738087289551718_4201887066200764636_n

Le modèle de vol EUI OBS prêt pour la livraison (Crédit: Jean-Philippe Halain)

EUI est un télescope qui prend des images à haute résolution du Soleil dans l’ultraviolet extrême. L’atmosphère terrestre bloque ce rayonnement qui ne peut donc être étudié que depuis l’espace. Comparé à la lumière visible, le Soleil a, dans l’ultraviolet extrême une toute autre figure: de la matière solaire est en suspension à haute altitude par l’intermédiaire des boucles magnétiques. Ces boucles magnétiques sont extrêmement dynamiques et peuvent soudainement augmenter de brillance voire même “exploser”, un phénomène qu’on appelle une éruption solaire. Lorsque ces éruptions sont dirigées vers la Terre, elles peuvent avoir de graves conséquences sur notre technologie comme les GPS, les communications radio, les réseaux électriques ou les pipelines. EUI offre aux scientifiques une occasion unique d’étudier dans le détail ces processus dynamiques dans l’atmosphère solaire.

 La construction d’EUI a commencé il y a 10 ans déjà. Nous arrivons maintenant à la dernière étape: la livraison de l’instrument à l’ESA et son intégration dans le satellite en construction. Une fois que EUI et tous les autres instruments seront intégrés, le satellite pourra être lancé. Solar Orbiter aura alors encore un long chemin à parcourir avant de se trouver sur la bonne orbite, proche du Soleil. Ce sera donc seulement quelques années après le lancement que nous pourrons recevoir les premières images et que les scientifiques pourront se mettre au travail. Nous attendons ce moment avec impatience.

Contact ORB
David Berghmans – NL, EN
Principal Investigator after launch
M : 0486 24 49 80
Observatoire royal de Belgique
Ringlaan 3 – B1180 Brussel
David.Berghmans@oma.be
Petra Vanlommel – NL, EN
Science communication
M : 0474 59 22 23
Solar-Terrestrial Centre of Excellence
Ringlaan 3 – B1180 Brussel
Petra.Vanlommel@oma.be

 

Contact CSL
Pierre Rochus – FR, EN
Principal Investigator before launch
M : 0477 37 23 88
T : 04 382-4607
Centre Spatial de Liège
Avenue Pré-Aily – B29
Liège Science Park 4031 Angleur
prochus@ulg.ac.be
Michael Ghilissen – FR, EN
Communications Manager
M : 0476 24 23 10
T : 04 382-4600
Centre Spatial de Liège
Avenue Pré-Aily – B29
Liège Science Park 4031 Angleur
michael.ghilissen@ulg.ac.be

Partager cet article